Recette Gumbo aux crevettes à la PFB

GUMBO AUX CREVETTES À LA PFB.

Historique

Voici une recette inspirée d’un classique culinaire de mon père.
Le gumbo à été introduit en Amérique par les esclaves venus d’Afrique.
Le gumbo évoque maintenant le confort du ragout mais a pendant plus d’une paire de siècles été la pitence de l’esclave.
Aujourd’hui ce met épicé est servi dans bon nombre de pays d’Afrique de l’ouest et est devenu un des mets traditionels de la Louisianne.
De façon générale le gumbo au poulet est directement lié à l’héritage des plantations des État Unis alors que le gumbo aux fruits de mer assure la modernité .
A noté que le voyage du gumbo est long puisqu’on peut le déguster autour du bol méditerranéen, au Brésil en Inde et en Afrique du Nord.
Simple ,peu couteux hyper rassembleur le gumbo marquera vos convives.
Philippe Fehmiu
Mangeur extrême

RECETTE
3 tassses de gumbo
2 tasses de crevettes
1 cuillerée à thé de poudre à pate
Une petite conserve de pâte de tomate
Un demi oignon
3 gousses d’ail
11/2cube de boullion de légumes
10 tomates cerices
Piment au goût
Sel de mer
2 tasses de farine de maïs

Pour suivre Philippe Fehmiu
http://twitter.com/Philippefehmiu

Animateur à Espace Musique 100,7 en semaine de 12h à 15h http://www.radio-canada.ca/espace_musique/animateurs.asp?an=39694

Animateur à VOX Le Lab http://voxtv.ca/montreal/emissions/le_lab.php

Open télé http://voxtv.ca/montreal/emissions/open_tele.php

Volailles et Gibier Fernando

Pour une variété de viandes sortant de l’ordinaire, Bienvenue chez Fernando. Spécialisé en volaille et gibier, ce boucher raffiné de la rue Roy vous propose un présentoir varié allant du cerf à l’autruche. Nul besoin d’assaisonnement, les viandes signées Fernando débordent de saveurs. Pour les plus pressés, la collection de repas préparés comblera sans contredit votre appétit à tout moment de la journée.

Les Volailles et Gibier Fernando

106, rue Roy E

514-843-6652

Librería Española

Mon histoire d’amour avec la Librería Española a commencé une fin d’après-midi automnale , la magnifique lumière dorée était présente, un vent froid auquel mon visage n’était pas habitué soufflait…. de mon arrivée au Canada parlant seulement espagnol , connaissant personne , un peu déracinée Comme la plupart des immigrants , J’avais trouvé un réconfort en mangeant des saveurs , des arômes , des couleurs de mon enfance , J’avais trouvé le remède pour combattre Le mal du pays , ça a l’air simple mais ça fonctionne encore!!! Pour se réchauffer le coeur en hiver et remplir le bedon , je partage mon secret avec vous , comme le dit l’adage vénézuélien ” Barriga llena, corazón contento ” Buen provecho!